Le cerveau des abeilles plus fort qu'un ordinateur

Malgré leur minuscule cerveau, les abeilles résolvent tous les jours des problèmes mathématiques complexes qu'un ordinateur peut prendre plusieurs jours à résoudre.

Malgré leur minuscule cerveau, les abeilles résolvent tous les jours des problèmes mathématiques complexes qu'un ordinateur peut prendre plusieurs jours à résoudre.
Des scientifiques de l'université de Royal Holloway à Londres ont découvert que les insectes apprennent à parcourir le chemin le plus court entre toutes les fleurs qu'ils trouvent de manière aléatoire pour butiner, rapporte le Guardian, résolvant ainsi le problème du voyageur de commerce. Ce problème, un des plus étudiés dans le domaine de l'optimisation combinatoire, a été formulé pour la première fois en 1859, et se résume avec l'énoncé suivant:
 «Un voyageur de commerce doit visiter une et une seule fois un nombre fini de villes et revenir à son point d'origine. Trouvez l'ordre de visite des villes qui minimise la distance totale parcourue par le voyageur.»
A première vue facile, le problème devient extrêmement compliqué dès qu'on augmente le nombre de villes, le nombre de chemins possibles passant par 69 villes s'élevant à un nombre d'une longueur de 100 chiffres.
 (Vous pouvez tester vos qualités de voyageur de commerce avec cette application).
Les ordinateurs arrivent à résoudre le problème en comparant la longueur de tous les chemins possibles et en déterminant le plus court, mais on doit se contenter de solutions approchées quand il s'agit d'un grand nombre de points, et cela peut prendre des jours à un ordinateur.
Les abeilles arrivent quant à elles à résoudre le problème avec un cerveau de la taille d'une graine de gazon.
Le Dr. Nigel Raine, du département de sciences biologiques de Royal Holloway, explique : «Les abeilles butineuses résolvent le problème du voyageur de commerce tous les jours.
Elles découvrent des fleurs dans de multiples endroits et, parce qu'elles utilisent beaucoup d'énergie pour voler, elles trouvent le chemin qui les fait voler le moins.».Elmoudjahid

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    TAHAROU BENHAOUA (mardi, 11 mai 2010 09:43)

    JE VEUX SAOIR TOUT SUR L'APICULTEUR ET LA PRODUCTION DU MIEL

  • #2

    blyasmina@yahoo.fr (mercredi, 12 mai 2010 04:50)

    Bonjour, je veux savoir si vous avez la propolis? et sous quelle forme?

  • #3

    blyasmina@yahoo.fr (samedi, 23 juin 2012 13:15)

    J'ai de la propolis brut

  • #4

    Idir Mezine (lundi, 08 juillet 2013 16:26)

    L'abeille, infaillible quant à sa tâche. L'abeille, le parfait; innée, sa faculté, non seulement de produire du miel, il perfectionne dans la construction des alvéoles, ces petits trous où il emmagasine son produit, ayant une forme hexagonale, les uns parfaitement identiques avec les autres, il les construisait, tout en s'approchant au fur et à mesure du centre, son point de départ est la périphérie du cercle. Ce faisant, aucun vide, minime soit-il, n'est à apercevoir.

    Qui a appris à cette bestiole tout ce savoir-faire inouï ?

  • #5

    nadia (samedi, 01 mars 2014 03:28)

    que veut dire cet phrase sil vou plait ?
    Labeille qui vole seule... Lorsque elle retrouve son essein elle butine avec elles

  • #6

    nadia (samedi, 01 mars 2014 03:29)

    Pourriez vous me rep0ndre ?

  • #7

    Aycha (dimanche, 21 mai 2017 03:59)

    Dites nous tout les espèces d abeille qui font du miel

Les abeilles ma passion
L’abeille est un maillon essentiel de la biodiversité.
Les propriétés thérapeutiques du miel
Le miel est une source de longévité
Azazga-Fliki

Les abeilles

Les abeilles ?

C’est pour moi à peu près aussi naturel que l’air qu’on respire, que le

jour qui se lève ou le soleil qui se couche   ça fait trois générations que les apiculteurs se succèdent dans ma famille, et c’est aujourd’hui la quatrième. Les abeilles, comme le Berry où je suis née, font partie de ma vie depuis toujours… “Accro” de ses abeilles et aussi énergique malgré le poids des ans, revenant de ses ruchers avec toujours le même émerveillement, l’enthousiasme sans borne pour leur travail acharné, quand les toutes premières floraisons du printemps métamorphosent le paysage… c’est l’image de mon grand-père.

            Le virus de l’apiculture atteint aussi mon père, qui développe la production du miel, également celle du pollen et qui devient un précurseur dans la production de la gelée royale, qu’il met au point avec l’aide du très grand spécialiste des abeilles qu’est le professeur Rémy CHAUVIN. Parallèlement, il engage une croisade qui dure depuis toujours : tenter de faire comprendre au monde agricole et aux législateurs que l’abeille est non seulement utile mais indispensable à l’environnement et à la biodiversité pour son rôle de pollinisateur, et que trop de produits pesticides utilisés en agriculture

sont toujours permis qui l’exterminent peu à peu. La route est longue et le pari, fou, de

vouloir faire reculer la toute-puissante industrie agro-chimique à l’ère de l’hyperproductivisme…

N’empêche! Le combat continue, et l’apiculture tout entière aujourd’hui revendique le droit de vivre des abeilles. Et “Terre d’Abeilles” avec elle !

Parce que nous, citoyens, consommateurs, sommes concernés par la dégradation de l’environnement et devons participer à sa défense, pour notre qualité de vie, pour notre bien-être et pour l’avenir des générations futures.

Parce que la raison doit l’emporter sur le profit.

Parce que l’abeille, qui était là bien avant l’homme, l’abeille, que tant de poètes et d’hommes célèbres ont de tout temps portée aux nues, l’abeille, fragile sentinelle de l’environnement, doit continuer à faire partie de notre vie sur cette planète.

Et que chacun de nous peut et doit contribuer à sa survie.

                                                                                         Béatrice ROBROLLE

                      Vente : miel–bio.

 

                                     Commandez :  

 

                                                                                                      nedj2009@hotmail.com 

 

 

2 Commentaires

2 Commentaires
  • #1

    thaazought (dimanche, 10 mai 2009 14:53)

    comment peut on en etre sur que c'est du vrai bio ? y'a t il des controles ?
    est ce que c'est du miel de la foret ? que mange ces abeilles ?
    Sans reponse je n'y croirais pas du tout !

  • #2

    Arezki (mercredi, 26 août 2009 05:10)

    Du vrai bio sur la foi du producteur.
    Si l'acheteur désire le contrôler par un service spécialisé, la responsabilité du producteur est engagée.
    La traçabilité de ce miel est garanti.
    A la dernière question: le rucher est à la lisière de la forêt.
    Bien à vous thaazought

L’abeille est un maillon essentiel de la biodiversité.

L’abeille est un maillon essentiel de la biodiversité. En plus des précieux produits qu’elle nous offre, pour leurs qualités diététiques et thérapeutiques - la Gelée Royale, la Propolis, le Pollen et le Miel aux mille saveurs, c’est un insecte pollinisateur majeur irremplaçable.
En effet, la survie ou l’évolution de plus de 80% des espèces végétales dans le monde et la production de 84% des espèces cultivées en Europe dépendent des abeilles ! Soit l’équivalent de plus de 35% des ressources alimentaires mondiales ! D’où cette citation d’ Einstein : " Si l’abeille venait à disparaître, l’humanité n’aurait plus que quelques années à vivre "...

L’abeille est indispensable au fonctionnement des écosystèmes, à la biodiversité florale et faunistique et à l’agriculture. C’est aussi un précieux indicateur biologique..

Mais aujourd’hui, la pérennité de l’abeille et des autres insectes pollinisateurs est très gravement menacée. L’utilisation de certains pesticides utilisés en agriculture, mal évalués - tels que les insecticides neurotoxiques systémiques, décime chaque année des milliards d’abeilles depuis 1995 ! Très toxiques pour l’environnement, ils sont aussi très fortement suspectés pour la santé humaine.
La disparition de l’entomofaune pollinisatrice engendrerait une catastrophe écologique sans précédent pour l’avenir de l’Humanité… Or, l’abeille ne bénéficie d’aucune protection particulière qui permettrait enfin de la préserver de son plus grand prédateur, qui n’est autre aujourd’hui que l’homme !
C’est pourquoi Terre d’Abeilles se bat pour une évaluation rigoureuse des pesticides, contre la dissémination des OGM/PGM dans l’environnement, en faveur d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement et de la santé publique. Terre d’Abeilles souhaiterait vous associer à cet objectif ambitieux, qui nécessite l’appui du plus grand nombre... Je compte sur vous.

Ensemble, protégeons notre santé, notre environnement… Sauvons les abeilles ! ;

L’abeille du Sahara

Saïda

L’abeille du Sahara

 

Production .

Cet insecte est en passe d’être introduit dans les zones steppiques de la wilaya de Saïda afin de relancer la production de miel dans cette région.

 

L’objectif premier de cette initiative pionnière, sera d’assurer la pérennité de l’espèce qui est en voie de disparition et de booster par la même occasion la production de miel dans la région tant sur le plan qualitatif que quantitatif et l’amélioration des rendements de différents produits de la ruche dans la région à l’instar du miel, de la cire, du pollen, de la gelée royale...

Ce territoire situé au sud du Haut Atlas en bordure de la frontière marocaine et du Sahara, est caractérisé par un climat rude où d’importants écarts de température entre le jour et la nuit sont enregistrés et l’air y est très sec avec des vents de sable fréquents et pénibles.

Ces zones arides se caractérisent par leur pauvreté en tapis végétal où les abeilles ont à leur disposition des fleurs épanouies durant un court laps de temps qui s’étale de 1 à 3 mois au printemps.

Néanmoins, ces étendues steppiques recèlent quelques espèces d’arbres fruitiers, des luzernières et diverses légumineuses, des tamarix, des saxifrages et quelques composées épineuses pouvant assurer une importante production de miel d’une qualité exceptionnelle. Comme la plupart des ces plantes sont connues pour leurs vertus thérapeutiques, le miel extrait des ruches de l’abeille saharienne d’ordinaire marron foncé, recèle naturellement ces propriétés dont raffolent les consommateurs. En outre, cet insecte pollinisateur possède des qualités indéniables en milieux extrêmes notamment sa capacité à parcourir plus de 8 km dans sa quête de pollen.

Et contrairement à sa consœur tellienne, elle récolte beaucoup plus de miel et de pollen tout en étant très économe car elle réduit aussitôt la ponte et garde précieusement ses réserves pour faire face aux disettes. Mais diverses menaces guettent l’abeille saharienne à l’instar des invasions acridiennes périodiques entraînant la mise en œuvre de puissants moyens de lutte qui, s’ils sont efficaces à l’encontre des criquets, anéantissent aussi les insectes utiles en particulier les abeilles.

En outre, elle fait face après l’incursion de l’abeille tellienne dans son berceau d’origine à une véritable altération génétique qui risquerait de créer des abeilles hybrides non résistantes.

 

                            L'abeille ma passion
J'essaierai à travers cette page de vous faire découvrir ma passion
à travers l'abeille et tous les produits que ces petits insectes sympathiques
et courageux, produisent pour les bienfaits de notre santé.


Un essaim d'abeilles se compose de 1 reine
entre 0 et 500 Faux-Bourdons selon l'époque
7000 à 25000 Ouvrière Pour un poids de 1 à 3 Kg

1colonnie d'abeille de 20000 ouvrières récolte par jour environ 1 Kg 
ne produit pas de miel, consomme 7 Kg de miel en hiver

1 colonnie d'abeille de 30000 ouvrières récolte

par jour environ 1,5 Kg produit 4 Kg de miel/an,
peut faire un essaim, consomme 8 Kg de miel en hiver

1colonnie d'abeille de 40000 ouvrières récolte

par jour environ 2 à 3 Kg produit 10 Kg de miel/an,
peut faire 2 essaims, consomme 9 Kg de miel en hiver

1colonnie d'abeille de 50000 ouvrières récolte

par jour environ 3 à 5 Kg produit 25 à 65 Kg de miel/an,
peut faire un essaim, consomme 8 Kg de miel en hiver

 

 

 

 

 

Les propriétés thérapeutiques du miel

 

Riche en glucides (3/4 de son poids), le miel procure de l'énergie
et se digère bien, beaucoup mieux que le sucre. Pauvre en saccharose, son assimilation ne produit aucune toxine dans l'organisme.
Le miel est une source de longévité,
il active la cicatrisation des brulûres et des blessures en application externe,
et atténue les irritations de la gorge

 

Les différents types de miel

 

2 récoltes par an

Miel de printemps

Récolte fin mai - début juin
toutes les fleurs de l'Avesnois
Arbres fruitiers, saule, sainfoin, luzerne, colza, aubépine, pissenlits

Miel d'été


Récolte fin juillet - début Août
toutes les fleurs de l'Avesnois
Accacia, trèfle, phacélie, mûrier, trèfle blanc

 

Une petite comparaison pour vous aider

 

sucre Blanc
Issu du monde industriel
en morceau, en poudre ou cristallisé,
c'est le sucre que 90% des gens consomment.
Il se compose de saccharose à 100%
dénaturé, dévitalisé, raffiné outre mesure et de plus blanchi au bleu d'idantrène RS.

ou miel
est issu du nectar des fleurs
riche et vivant composé de :
Fructose, glucose, vitamines, sels minéraux, oligo-éléments, hormones, diastases, substances aromatiques produit par les abeilles

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Virginie (jeudi, 26 mai 2011 07:41)

    Bonjour
    Pouvez m'indiquer ce qu'est l'agent de blanchiment du sucre, le bleu d'idantrène rs
    Merci d'avance de votre réponse
    Bonne continuation

HISTORIQUE



 

Jadis ,  le  miel  a  ravi  au  foyer  sa valeur de prospérité , il  a   été    le   produit   miracle   du   paysan   qui n>  guérissait à chaque   fois qu'on a besoin  de lui , aujourd'hui , même ceux  ,  qui  ont  plus  besoin ne  peuvent   l'avoir .                                                                                      La  question  qui   se   pose   d’elle-même est : pourquoi ? ,  puisque , logiquement ,  le  savoir  est   à  notre  portée  et  il  est  bien présent  autour de nous .la  nature  est    et  généreuse . les   moyens  nécessaires  sont   minime  pour ,en  moins ,  un  début  d'activité  qui permettront de subvenir au besoins du miel et de ses dérivées .   Après   mainte   réflexion   sur   cette   question   et   bien  d'autres , le  problème ,  qui  revient   toujours  ,  est l'absence ,presque    total  , d'un  vrais  héritage  culturel  . Une culture   englobant  ,   non   seulement ,  les  coutumes , les  cérémonies ,  les  œuvres   d'art ,   les croyances…etc., mais   aussi , les   inventions   et   les   technologies, l'expérience des un et des autres dans tous les  domaines, et surtout  l'histoire   dans toutes ses désignations possible.                                                                                                                                  Ce manque énorme  de  repères   culturel   nous   laisse,  vraiment, en  déperdition  qui  projette une image chaotique de toutes perspectives envisageable pour l'avenir.                                                                 

      Le défit est d'arrivé a inculqué cette culture manquante de notre  histoire  et de nos ancêtres , tout en portant  la  main  de  nos  artistes  savants  sur  elle, afin de l'adapter  entièrement  à  chaque  fois  qu'une  évolution  se fait , à travers le temps.           .                                                     

              En rédigeant ce petit ouvrage j'ai pensé, surtout, à participer, un peut soit-il ! , à  la  prospérité  de  cette culture, et qu'elle soit  notre lumière du jour.                                                                                                    

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    ayassine (mercredi, 20 mai 2009 08:19)

    "Rien ne ressemble à une âme comme une abeille, elle va de fleur en fleur comme une âme d'étoile en étoile, et elle rapporte le miel comme l'âme rapporte la lumière,"

    Victor Hugo,

  • #2

    mouloud (dimanche, 14 juin 2009 06:24)

    Arezki, merci beaucoup pour les informations tres
    interressantes.
    Mon pere (en Kabylie) a des abeilles presque jaunes
    heriteés de mon grand pere.Pourrriez vous me dire
    de quelles races sont elles? et leurs
    avantages/inconvenients par rapport au telliennes.
    pourriez ajouter une photo couleur des telliennes
    sur le blog.Merci.

    une photo des telliennes. merci.

  • #3

    besma (vendredi, 18 septembre 2009 05:46)

    ma thése de fin d'étude a englobi la propolis algérienne
    "c trés important"et je veut plus des détailles mon E mail: fairouz.83@hotmail.fr

L'abeille

L'abeille

 

Les abeilles sont des insectes très distinguées de son espèce, elles sont devenues les amies de l'homme depuis les temps les plus reculer.

         Les première abeilles fossilisées sont découverte il y a deux milliards d'années dans les amas d'ambre jaune et le miel fût parmi les premières sources de sucre pour l'humanité.                                                                                                                                                         L'exploitation moderne et intensive du miel est récente, elle date du dix neuvième  siècle.                                                                               

En Algérie, cette activité remonte en temps de l'occupation romaine, mais   les   premières   ruches   modernes   sont  apparues   sous l'occupation Françaises.

         Parmi les ruches modernes  il  y  a  les  ruches Algériennes simplicites et par la suite, on fait importer les Langstroth. 

         On  retrouve  beaucoup  d'espèces  d'abeilles  à  travers  le monde  et   chaque   une   présente   les  caractéristiques  plus  en moins différente.

         Dans  le  nord  Africain on retrouve la race tellienne, qui est très  connue  par  son  acharnement  au  travail  et  par sa résistance aux maladies et au climat très difficile des régions nord Africain.                        

On  peut  la  reconnaître  à  sa  petite  taille de couleur noir claire. Pour les apiculteurs la race tellienne est la meilleure espèce adapté à cette région, car elles donnent une rentabilité inespérée,  malgré sont  agressivité, qui est  tolérable.

 

                              Longtemps utilisé comme antibiotique

   

 

Parmi les innombrables usages thérapeutiques du miel, l'une des principales reste ses propriétés antiseptiques et antibiotiques.

Certaines caractéristiques du miel lui confèrent un pouvoir antibactérien important. Sa viscosité, par exemple, limite la dissolution de l'oxygène, assurant ainsi une meilleure oxygénation des tissus. D'autre part, sa faible concentration en protéines empêche les bactéries de croître co                                                   Un pouvoir cicatrisant

Avant l'apparition des antibiotiques, le miel était souvent utilisé dans le monde médical. Il était par exemple employé comme agent antiseptique pour la guérison des infections et pour soigner en douceur verrues, boutons d'infections et furoncles. Durant la Première et la Seconde guerre mondiale, il était utilisé pour accélérer la cicatrisation des plaies des soldats. Néanmoins, précisons que, pour l'instant, aucune étude scientifique ne s'est penchée sur l'effet antibactérien du miel. 

Il a  largement été utilisé en tant que cicatrisant et, enfin, comme produit de beauté chez les Romaines et les Grecques qui prenaient des bains au lait et au miel pour tonifier leur visage.

Par ailleurs, il faut noter que la propolis est également un antibiotique, un antiseptique et un fongicide puissant et ça, même les abeilles l'ont compris ! En effet, elles en enduisent leur ruche afin de limiter la croissance de champignons et de bactéries. Pas folle l'abeille !

                      Une formidable source d'énergie

Il existe une multitude de miels :acacia, bruyère, châtaignier, eucalyptus, etc. avec des caractéristiques, des couleurs, des saveurs… et des propriétés différentes. 
Mais ils ont évidemment des points communs. Ainsi, les glucides du miel sont en majorité le fructose et le glucose. Quelle différence avec le sucre tout court ? Et bien ces glucides sont très facilement assimilables par les cellules de l'organisme qui peuvent en tirer le carburant nécessaire à leur fonctionnement. En effet, parmi les différents glucides existants, tous ne sont pas assimilés de la même façon. Certains peuvent être composés de plusieurs molécules de glucose, glucide de base. Par exemple, le sucre blanc de base est composé de saccharose mais les cellules ne peuvent pas utiliser ce glucide, il doit être dégradé, en une molécule de glucose et une molécule de fructose, pour pouvoir être métabolisé. 
Ce processus, même s'il n'est pas "lent" prend tout de même un certain temps. Par contre, avec le miel, ce problème n'existe pas puisqu'il contient majoritairement du glucose et du fructose que les cellules peuvent utiliser directement.

Dans l'Antiquité par exemple, les athlètes buvaient de l'eau miellée pour recouvrer rapidement leur force. Sucre à part, le miel contient une multitude d'oligoéléments qui lui donne des vertus énergétiques uniques, ou presque.

                                      Autres produits apicoles

Les autres produits apicoles ne sont pas en reste question énergie : 
» Le pollen, est lui aussi hautement énergétique : en manger 100 grammes revient à manger 7 œufs ! 
» La gelée royale permet à la reine d'une colonie, qui s'en nourrit exclusivement, de vivre jusqu'à quarante fois plus longtemps que ses congénères ! Même si cela n'est pas vrai chez l'homme, il n'en reste pas moins que la gelée, riche en protéines et en oligoéléments, est une source d'énergie formidable !

 

 

 

Une douceur pour la gorge

 

Il est d'usage d'agrémenter une bonne tisane d'une cuillère à soupe de miel pour soigner un vilain rhume. Loin d'être un reliquat de coutumes désuètes, ce geste est au contraire plein de bon sens ! 
En effet, il semblerait que le miel diminue l'adhérence des bactéries , les empêchant ainsi de se fixer et de proliférer. Ainsi, le miel aide à atténuer les maux de gorge et, dans le cas de toux sèches, à fluidifier le mucus.

A noter également l'intérêt du pollen dans le traitement du rhume des foins. Et oui, cela peut sembler paradoxal mais, finalement, cela revient simplement à traiter le mal par le mal, le principe même de l'homéopathie.

Enfin, il faut bien retenir que si le miel peut être un véritable plus dans le traitement du rhume, il ne suffit pas en soi car il ne s'attaque pas aux causes du problème. Si vos symptômes persistent, le mieux est d'aller consulter un médecin qui saura vous prescrire le traitement adéquat.

 

                                Et bon aussi contre la constipation

 

En plus de fournir de l'énergie, de lutter les bactéries et d'adoucir les maux de gorge, le miel agit également sur la sphère digestive !
Il possède des propriétés diurétiques, laxatives et aide à lutter contre les constipations passagères. Il serait également efficace contre les infections de l'estomac et de l'intestin. 

Quant au pollen, il serait efficace dans le traitement des colites et des constipations également. 
D'ailleurs, la possibilité de prévenir et de traiter certaines affections gastro-intestinales mineures comme une inflammation ou un ulcère gastrique par une administration orale de miel n'est pas exclue.

En plus d'être bon pour la santé, le miel est bon tout court ! Avec un yaourt, sur un morceau de foie gras ou simplement sur un bon pain d'épices, il se savoure de plusieurs façons et plaît à tous. Aucune raison d'hésiter, plongez goulument dans un pot de miel et profitez de tous ses bienfaits. Winnie l'Ourson en est la preuve !

 

 

                     Autres produits apicoles : gelée, pollen et propolis

 

Les abeilles sont de vraies petites bûcheuses, elles ne s'arrêtent jamais (ou presque) et servent toutes aveuglément leur reine. Organisées, travailleuses, elles ne chôment pas… pour notre plus grand plaisir. Sans détailler les nombreuses variétés de miel existantes (de châtaignier, d'acacia, en rayons, de romarin, etc.), il faut savoir que nos amies les abeilles produisent une multitude de produits : gelée royale, propolis, pollen.

» Pollen
Oui oui, le pollen que les butineuses récoltent afin de nourrir leurs congénères est comestible. Non seulement le pollen peut nourrir les hommes mais, de plus, il est très nutritif. Par exemple, 100 grammes de pollen équivalent à 500 grammes de viande de bœuf ! C'est pourquoi il est particulièrement recommandé pour lutter contre la fatigue physique et intellectuelle.

» Propolis 
C'est un peu la pâte à tout faire dans la ruche. A la base, c'est une résine produite par les bourgeons de certaines espèces d'arbre. Transportée à la ruche, elle est mélangée à la cire et devient la propolis, une sorte de ciment pour réparer les éventuelles fissures. De plus, elle est utilisée par les abeilles comme isolant et comme antibiotique naturel. Ces mêmes propriétés antimicrobiennes sont utilisées en médecine.

» Gelée royale 
La gelée royale est sécrétée par les abeilles ouvrières, entre le cinquième et le quatorzième jour de leur existence (ouvrières qui portent alors le nom de nourrices). Substance blanchâtre aux reflets nacrés, à consistance gélatineuse, de saveur chaude, acide et très sucrée, elle sert à nourrir les larves de la colonie jusqu'à leur troisième jour et la reine une fois qu'elle a quitté la cellule royale. 
Elle est composée de glucides (fructose et glucose en majorité), d'eau et de lipides. Très riche en vitamine B5 et en oligoéléments, la gelée royale est connue pour ses propriétés revitalisantes, stimulantes et euphorisantes.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    Arezki (samedi, 20 décembre 2008 10:47)

    Bon pour la santé

  • #2

    Nihad (vendredi, 06 mars 2009 04:25)

    De passage, papa a capté l'article de Nedj, qu'il trouve tres important, et essentiel le concernant, il est avant tout un apeculteur, il s'y connait!
    Il termine meme a s'enrichir en ce dommaine merveilleux, en lisant quelques livres, en demandant a ceux qui ont de l'experiance,.....
    Mais bon, je ne peux que remercier tonton Arezki, de ns avoir créé cet espace, et Nedj de ns avoir fait decouvrir sa passion!

  • #3

    vincent (dimanche, 26 avril 2009 07:06)

    Bonjour !! j habite en Pologne pres de la foret de bialowieza ici on peut avoir des genre de petites granules plus ou moins dures produites par les abeilles , ca a le gout de miel mais pas seulement c est aussi un peu acide , j en prend depuis 2 semaines et je dois dire que c est bcp mieux qu un complexe vitamine !!
    par contre je ne trouve aucunes infos en francais ou en anglais sur ce produit
    vous connaissez ??

  • #4

    vincent (dimanche, 26 avril 2009 07:10)

    mon mail > shmarko_db at hotmail point com :)

  • #5

    acharyassine@hotmail.fr (mercredi, 20 mai 2009 08:17)

    Albert Einstein : << Si les abeilles venaient à disparaître, l'homme n'aurait plus que quatre années devant lui. Sans abeilles, plus de pollinisation, plus de plantes, plus d'animaux, plus d'hommes>>

  • #6

    ayassine (mercredi, 20 mai 2009 08:20)

    "Les miracles des abeilles dans Sourate El Nahle

    « LES ABEILLES ».

    ALLAH louange à lui dit dans le Saint Coran : « [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. » Sourate El Nahle « les abeilles » (1)

  • #7

    besma (vendredi, 18 septembre 2009 05:38)

    propolis est une autre richessse de la ruche

  • #8

    blyasmina@yahoo.fr (mercredi, 12 mai 2010 04:44)

    Bonjour, je veux savoir si vous avez la propolis? et sous quelle forme?