Lettre à nos amis occidentaux

                           Lettre à nos amis occidentaux


       Voyez-vous chers amis ! depuis l’avènement du printemps dit arabe je ne dors plus, non pas que je suis un dirigeant que le peuple veut détrôner, mais simplement un citoyen qui veut comprendre les motivations réelles des uns et des autres sur le champ des luttes dites pacifiques des révoltés dans l’espoir d’être libre dans leur pays avec comme organisation, des institutions démocratiques d’inspiration des vécus de nos populations.
       Je ne comprends pas cet empressement des responsables des pays nantis à donner des leçons à chaque bruissement d’une population d’un pays dit “souverain ”, encore un mot qu’il faut développer pour en saisir les sens que chaque partie voudra bien donner.
       Le bruissement me dira-t-on, c’est un massacre de civile.
Voyez-vous chers amis occidentaux, là je m’adresse bien entendu à mes vis à avis de ces nations, aux gens qui aspirent vivre en paix et dans la dignité, mais aussi mener une vie décente, faite en sorte que vos dirigeants, non, vos élus fassent dans la clairvoyance en laissant un peu leur appétence à vouloir tout s’accaparer et tout régenter selon votre culture, votre civilisation dite “avancée ”.
             Nous vivons bien, comme nous le sommemais pas au niveau de nos aspirations, pas tout à fait c’est vrai, mais nous saurons tous seuls comme des grands retrouver le chemin le plus adéquat pour bien vivre ensemble et en harmonie sans se référer à chaque fois aux gens qui se considèrent, comme maitres de ce monde parce qu’ils sont puissant économiquement, une puissance douteuse due aux différents invasions et pillages de pays, que je ne citerai pas aujourd’hui.
       Nous retrouverons le bon chemin et nous mettrons moins de temps à nous y adapter, l’assentiment de chacun de nous à se sentir chez lui, à se partager le destin fait de ses mains de la situation locale et nationale en matière économique, sociale, culturelle et politique, en d’autres termes, nous voulpns être maitres de notre destin.
       On ne peut dire du mal des peuples occidentaux, qui au fond sont citoyens de ce monde et ne peuvent constituer une espèce à part, d’ailleurs on ne l’a entendu nulle part. La morale voudrait que les dirigeants de ces nations soient plus humains en aidons les pays pauvres non pas à se plonger dans l’assistanat par des dons dans des projets non productifs ni pérennes, mais dans des partenariats d’égal à égal ou gagnant gagnant, le transfert des nouvelles technologies avec les moyens correspondants doit être inclus dans toute transaction internationale notamment entre les pays industrialisés et le tiers monde. Se faire aider c’est bien pour toutes les parties s’en sortir seul c’est mieux, ceux à quoi j’exhorte nos dirrigeants et nos concitoyens à s’y atteler. 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    karim baziz (mercredi, 21 décembre 2011 05:04)

    bonjour zizi
    j'avoue que j'ai lu le titre, ça a succité un interet particulier de ma part ; mais en le lisant je suis resté sur ma fin et j'ai fait la moue!!!pour repondre a ta remarque tres perspicace ; ces dits zouamas arabes n'ont -ils pas accédé au pouvoir ds leur pays respectifs avec la bénidiction de ces occidentaux? trouves tu que la RDC (epublique democratique duCONGO) vive une telle situation de chaos ? en sachant que c l'un des pays les plus riches du monde en resouces naturellese .JE vais te raconter une anecdote: un journaliste a demandé a mahatma ghandi si un jourl'INDE pourrait devenir comme l'ANGLETERRE? GHANDI a retorqué; s'il a fallu autant de temps et de colonnies a l'ANGLETERRE pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui ; que faudra-t-il pour l'INDE a mediter!!!