Le décès de notre instituteur

 

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le rappel à Dieu  la semaine dernière de notre ancien instituteur Chala Said  à l'âge de 94 ans.

 

       Il m’importe, moi et quelques amis de ma génération de témoigner pour les gens d’ici bat et nous demandons à Dieu le tout puissant de t’accueillir en son vaste paradis.

 

       L’information rapportée par mon ami et parent par alliance Mr Farid Djabali affligé pour la circonstance laissa de marbre un bon nombre de ses anciens élèves 

 

       Mr Chala ce jour de lumière de l'année scolaire 1952-53, une nuée d'enfants d'une classe appelée la classe des moyens vous attendaient alignée impeccablement devant le portail attendant impatiemment votre arrivée.

 

       Quand  la vieille ponhard apparue en face du portail de l’école d’El Khemis du village de Cheurfa n Bahloul, un «  bonjour monsieur »  fusait des fonds des poumons des élèves que nous étions , présageant l'arrivée d'un homme du savoir amenant dans ses bagages une ardeur, une volonté de faire de  ces petits hommes, des hommes.

       Oui ! il avait fait de nous des hommes, la suite des premières années de l'indépendance démontra que le travail qu'il réalisa trouvait un répondant inespéré à l'Algérie qu'il portait secrètement dans son cœur.

 

       Le pays vidé  de ses cadres c’était vos    élèves qui avaient rempli convenablement leurs missions dans l'administration  comme instituteur, infirmier, officier de l'anp et bien d'autres fonctions dans la vie économique.

 

       Je n'oserai pas faire un parallèle  entre vous Mr Chala et un instituteur de notre époque, quelques lignes comme exemple peut d'une part nous consoler sur le présent et vous honorer à titre posthume même si ça ne vous vient pas de si haut et à temps.

 

-Vos leçons nous préparaient à se servir de l'instruction pour devenir  sociable, un gestionnaire enfin un homme dans toute sa rigueur d'antan," une leçon sur les additions faites le matin nous permettait le soir de monnayer avec l'épicier du coin".

 

-Votre sociabilité et une longueur d’avance sur notre conservatisme en ce qui concerne, la femme, la jeune fille, pendant que toutes filles du village étaient interdites d’écoles vous aviez placé vos deux filles aux côtés de leurs camarades garçons, nous avions mis des années à nous rendre compte  de cette avancée.

 

-Votre ancien élève que vous avais rencontré à Tizi Ouzou et à qui vous aviez demandé ce qu’il faisait ? Instituteur Mr Chala, était sa réponse, vous aviez été envahi d’un frémissement de joie et de bonheur au fait d’avoir réussi à transmettre votre savoir

 

       Devant ce coup du sort nous voudrions mes amis et moi apporter un peu de réconfort à la famille de cet homme combien il est cher dans nos cœurs.

 

       Ma tendresse va à toutes les personnes qui l’ont accompagné pendant les derniers jours, principalement sa postérité.

 

A Dieu nous appartenons à lui nous retournons.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0