Les senteurs de l'automne

Les senteurs de la terre mouillée par les pluies d’automne, inspirent une réverbération de l’esprit du poète. Une disposition favorable à une germination des idées à l’exemple des grains enfouis sous terre depuis des millénaires qui ressurgissent subitement. Le poète s’installe par anticipation dans ce vert virtuel, en attente des herbes naissantes et d’autres dansantes, au gré des vents et c’est là que fleurissent(florissant) les verbes métaphoriques de notre poète, il ne reste plus qu’à les poser dans un blanc avec son magique… Secrétant un liquide bleu que la pensée, organise au fur et à mesure que les phonèmes parviennent à l’esprit

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    NDA (jeudi, 30 octobre 2008 13:24)

    Les senteurs de la terre mouillée par la pluies d'automne ne m'inspirent rien d'autres qu'une gourmandise et des souvenirs. C'est fou comme les premières pluies peuvent m'emmener loin derriere dans mes 40ans de vie sur cette terre!
    Merci Arezki

  • #2

    Arezki (vendredi, 06 février 2009 02:47)

    Ma chère NDA, les pluies d'automne étaient pour nous les boomers, les prémices d'une vie meilleur et féconde, on va mettre nos grains sous terre, le temps de germer nous penserons à la récolte.Il y a 60 ans ,de quoi subsister était notre seul souci.
    Bien à vous